STATUTAIRE DU 14 janvier 2019 Restaurant LES ARCENAULX : c’est la rentrée !!!

Membres présents : Olivier R, Fabien B, Xavier C, JM J, Cyril DH, Dom P, Stéphane A, JM F, Hervé B
Marek K, Hervé G, Eric D, Loïc M, Stéphane B, Philippe C

Tablers présents : Christophe, Guillaume, Alexandre, Maxime
Impétrants : Stéphane P

2019, l’année de tous les changements car :

– Tout le monde est à l’heure sauf le Président ;
– Dominique P est présent !!
– on fait un ban bourguignon avec un verre à la main !
– le Président (qui est tout de même arrivé) nous dit sa citation en début de séance : « Saluons ensemble cette nouvelle année qui vieillit notre amitié sans vieillir notre cœur. » (Victor Hugo)
– Le Président nous informe que quand c’est son quart d’heure, on la ferme…(Castaner, sors de ce corps, on n’a pas mis de gilet jaune!!).
– on est servi par une femme (bon, OK c’est pas vraiment un changement)

la seule chose qui n’ait pas changé, c’est que Philippe C n’est pas disponible en 2019 (ne cherchez pas, private joke).

Le Flan :

Quoiqu’il en soit, on commence à 20h51 et cash, on a l’entrée. Usant de son charme légendaire malgré une coupe de cheveux à la GI Joe, Stéphane B réussit à éviter le flan pour se faire servir une assiette de jambon cru devant le regard médusé mais non moins envieux d’Eric D qui, si nous ne l’avions pas empêché, aurait jeté son assiette contre les murs ancestraux de notre hôte, en criant « JE VEUX DU COCHON ».

Pendant ce temps, le Président, impassible, accueille 4 tablers qui, comme la coutume de 2018 le veut, assistent à nos réunions pour éviter de faire un tarot.

Le Président, qui n’a toujours pas touché son flan, nous relance sur la visite avec le Club de Toulon du réacteur nucléaire ITER, le 5 mars de 15h à 16h30.

Les personnes intéressées doivent se manifester avant vendredi (donc là, toi qui lit ce compte rendu et qui n’a rien fait, ben, tu ne peux pas y aller) car il y a une petite enquête sur la personne.

Bon, normalement, comme il n’y a pas de musulmans chez nous (tiens, tiens, bizarre pour une ville comme Marseille), y aura pas de problème. Néanmoins, la présence de quelques corses et d’un polack peut entraîner un retard administratif.

Il est noté que le 5 mars, c’est aussi l’anniversaire d’Hervé B.

Sinon, Toulon nous invite aussi le 22 janvier (ça commence à devenir louche….)

Le Président souhaite aussi une nouvelle édition de « donne ton sang, bois du rouge » en février et je suis en charge de son organisation:-)

En mars, il va essayer d’organiser avec le Club 41 de Genève une sortie au Salon de l’auto.

En avril……bon, il vous a tous donné un papier avec le planning, donc je vais arrêter de répéter.

Décidé à manger son flan que la serveuse a failli lui reprendre, il donne la parole au Président tabler de la région, Christophe pour dire quelques mots sur le CNR où le Président est allé en compagnie de Fabien B, de son épouse et de moi-même.

Alors le CNR, c’était 1300 personnes le vendredi, 500 le samedi (car il avait limité les places), une grosse pression car quinze jours avant que 400 inscrits, une belle princesse Leïla, une nonne avec un sexe, des huîtres et du punch à gogo, des pâtisseries marocaines que l’on n’a pas mangées, un méga dance floor, des retrouvailles, 200 parts d’aïoli jetées, des litrons de bière et deux extraterrestres de la soupe aux choux.

Prochaine édition à Bayonne.

Philippe C demande si on peut changer la date de ses 3 minutes. Réponse négative du Président, donc ça sera trois minutes de silence.

Fabien B profite du moment pour annoncer que vendredi, il y a une double intro (hummm…) à Aix.

Le plat n’étant pas arrivé, le Président propose à Loïc M de faire son trois minutes. Le petit malin, en bon communicant timide, nous propose d’écouter sa première chanson. J’ai pris des notes

Philippe C lui demande s’il peut avoir une réduction sur le prix de l’album. Loïc M a édité 2 albums et prépare son 3ième. Eric D, sarcastique, lui demande combien il en a vendu (mais quel enc….!!)

 

le steack

Peut être est-ce dû à une certaine fermeté du steack mais pendant son mâchouillage, on a eu le droit à une discussion sur les intronisations à la table que l’on peut résumer ainsi :

  • A ma gauche, les tenants d’une ligne puriste, voire légaliste : on lit les statuts que l’impétrant doit connaître, on reste dignes et bien habillés.
  • À ma droite, les tenants d’une ligne plus déconne : saut d’eau, brûlures et tutti quanti

Pour résumer, nous avons assisté un débat entre anciens et modernes, platoniciens et sophistes, tenants de la pilosité libérée et supporters de l’épilation intégrale, GO contre GNLF…Allait-on s’en sortir ?

Oui, il a fallu compter sur Fabien B qui du haut de sa grande connaissances des arcanes du 41, nous explique pourquoi, le Club 41 Français n’est pas dans l’organisation internationale des 41. Attention, c’est du lourd…..les Anglais (toujours eux!!) considèrent que ne peuvent siéger à l’international que des 41 ex tablers. Or au 41 français, il n’y a pas que des ex tablers. Récemment, ils ont trouvé un accord mais les anglais ont demandé le paiement des 10 ans où la France n’a pas siégé.

S’ensuit une Marseillaise chantée avec le cœur et les tripes !!! Sus aux rosbif, à mort la Reine d’Angleterre, vive le Brexit !!

Un point important quand même est ressorti de ces discussions. Le prochain intronisé, à savoir Cycloman devra connaître les statuts et en cas de mauvaise réponse, boire un rhum.

Une idée de Fabien B qui dans sa grande sagesse a réussi à travers cette proposition à réunifier les différentes parties du débat. Bravo !!!

 

la Galette des rois

N’en déplaise aux néo marseillais mais on nous a servi la vraie galette des rois du Sud de la France : la brioche aux fruits confits (pas maison quand même les fruits confits….).

Pendant ce service, le Président en profite pour nous donner les fanions avec l’insigne au diamètre du trou du cul d’un cheval ainsi qu’un petit cadeau : une belle écharpe grise, utile en ce temps de mistral glacial.

Mais qui dit galette des rois, dit….Roi. Eh bien, comme pour fêter son retour, c’est Dominique P qui a eu le sujet, en l’occurrence, une vache (paraît qu’elles sont nombreuses en Corse, au vu des subventions allouées par l’Union Européenne)

Nous finissons notre première statutaire de 2019 par de nouveau un 3 minute avec Hervé B. Lui aussi innove puisqu’au lieu de nous parler de son sujet, il nous propose de lui poser trois questions sur son sujet, à savoir : le prélèvement à la source (si, si, je ne déconne pas).

Alors, pour éviter que ma responsabilité ne soit invoquée en cas de mauvaise retranscription, je préfère éviter de résumer ce passage dans ce compte rendu. Néanmoins, j’ai retenu qu’on l’a pas dans le cul pour le crédit d’impôt, que ça n’a aucun rapport avec des mensualités, que la déclaration de 2018, ben idiot, c’est pour ton taux et que le recouvrement sera moins bon.

Quoiqu’il en soit, nous restons pour la fermeture de notre statutaire conforme à nos traditions, à savoir, à nos âges on ne déconne pas avec le sommeil et nous terminons donc à 22H39.

Et pour finir ce compte rendu, le, là aussi, traditionnel rappel de nos statutaires passées :

– le 13 septembre 2018 : soirée de passation au bistrot plage

– le 27 septembre : soirée 1+1 au restaurant le Sepia

– le 11 octobre : statutaire aux Arcenaulx avec une intervention de Marek sur Gentlemen Sir Driver

– le 25 octobre : Statutaire à Culture vélo où l’on a vu une Alpine

– le 8 novembre : statutaire aux Arcenaulx avec une intervention de Jack le Rouge sur les navires du roi

– le 22 novembre : Statutaire à la Cave de Baille « donne ton sang, bois du bojo ».

– le 13 décembre : Statutaire aux Arcenaulx : soirée Noël et intronisation de Loïc (ça en fait du tréma dans cette phrase).

X